«

»

Imprimer ceci Article

Chiara Luce et l’amour fraternel / 3

10306172_10152421418749805_1315834031524516560_nDit Maria Teresa:
Un jour, après la sortie du jardin d’enfants, elle est rentrée chez elle et m’a dit: “J’ai était punie”. Donc, je lui ai demandé ce qui s’était passé. “Moi, j’ai fait rien. C’était Maria Luisa qui a fait tomber un enfant et la soeur s’est effrayée et l’a punie. Alors, nous sommes allées derrière le radiateur et je lui ai dit: “N’ayez pas peur; Tu n’es pas seule; Je suis ici avec toi”. De cette sorte, on a beaucoup ri et elle ne s’est pas mise à pleurer”.

Lien Permanent pour cet article : http://www.chiara-luce.fr/?p=725