«

»

Imprimer ceci Article

12) Le lit d’un ange

Chiara Luce a de très nombreux amis. Nous rapportons ici un échange de lettres avec quelques-uns d’entre eux, les gen. Elle partage beaucoup avec eux, et ils sont unis par la volonté affichée de “donner leur vie” l’un pour l’autre.

Lorenzo Ceribelli, qui partage le cheminement spirituel des gen, écrit à Chiara une lettre pleine de reconnaissance. Dans les deux autres lettres que nous publions, cette fois-ci c’est Chiara Luce qui remercie les gen de leur soutien. L’amour qui va et qui vient.

“Dans ces quelques lignes, je voudrais te faire part de mon immense gratitude pour la pluie de grâces que nous avons reçues pendant cette première semaine de la mariapolis. Il y avait beaucoup de jeunes loin de Dieu; beaucoup ont voulu recommencer leur vie.

Cela a été formidable, tout était œuvre de Dieu, mais nous savons que la raison de tout ça, c’est qu’un ange, de son lit sous une mansarde, va chercher tellement de grâces là-haut, au point, presque, de ne pas réiussir à les attraper toutes… Mais je ne t’ai pas dit que la plus grande grâce venue de toi, je la sens au-dedans de moi, pour ma vie, pour mon aspiration à la sainteté, à la pureté, à la fidélité.” (Lettre de Lorenzo Ceribelli à Chiara Luce, Bardonecchia, 14/7/1990)

“Si je ne sentais pas cette forte unité, je n’arriverais pas à aller de l’avant”

Lettres de Chiara Luce à deux gen

10/3/1990 – Je suis allée à Turin pour la thérapie (8-9 mars), qui a été brève mais douloureuse. Mais aujourd’hui, je me sens mieux. Merci de tout ce que tu offres, c’est très précieux pour moi en ce moment particulier. C’est bien grâce à ces petites “monnaies” que je m’efforce de rester en Lui.

25/5/1990 – Merci encore de tes prières et de ce que tu offres. C’est très important! Si, par malheur, je ne sentais pas cette forte unité qui nous lie, je n’arriverais pas à aller de l’avant.

Lien Permanent pour cet article : http://www.chiara-luce.fr/?p=192